Publié le 31 Août 2015

L'accompagnement aux idées!

Pour les lecteurs assidus de ce blog, je voulais ajouter une rubrique sur l'accompagnement qui existe pour les créateurs ou repreneurs.

Je ferai des articles au fur et à mesure car pour l'instant, je n'ai pas terminé le cycle, mais je peux déjà vous en parler un petit peu.

Déjà, vous armer de motivation!

Ensuite ... avoir beaucoup de motivation!

Enfin ... garder et ne pas perdre sa motivation!

Voilà, c'est tout...

Non, je rigole, bien sûr! Mais, la clé, ce sera ça, la motivation!

Si jamais vous laissez entrer le doute, il ne faut pas le laisser vous submerger...

En gros, il faut que, quand vous avez une idée, et que celle-ci vous semble parfaite pour vous, vous la gardiez au fond de vous.

Pour savoir si elle vous correspond, il vous suffit de vous imaginer dans votre situation future, et là, si vous sentez votre cerveau qui fourmille et que vous avez le sourire aux lèvres, comme ça, sans raison, alors là, oui, c'est que vous devez allez jusqu'au bout! Vous êtes fait pour ça!

ça a l'air simple comme ça, mais c'est la base. Car chaque jour qui passera, parce que nous sommes humains avant tout, des questions vont venir vous assaillir, et si ce ne sont pas les vôtres, ce seront celles de votre entourage, celles des banques, celles des accompagnateurs, des inconnus, bref, ... à chaque instant, il vous faudra y croire!

Changer de vie n'est pas simple et ce n'est pas inné (toujours parce que nous sommes des humains, on est vraiment mal foutus!!). Il vous faut peser le pour et le contre, bien sûr, mais aussi, ne pas vous, ou votre famille, mettre en danger.

C'est pour cela qu'il existe des dizaines de solutions d'accompagnement, sur le net, dans des associations, au Pôle emploi, Chambres des métiers, etc.

Et c'est pour ça que je ferai quelques articles sur le sujet, pour vous motiver, et pour vous mettre sur le chemin!

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0

Publié le 31 Août 2015

Escargot en train d'embêter son pote qui pond!

Escargot en train d'embêter son pote qui pond!

Vient la ponte !!

Bon, il faut attendre 2 bonnes semaines quand même, à se ronger les ongles en se demandant si ça a bien pris (dans mon cas, car c'était pas du tout cuit!).

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais dans la photo du parc fait maison, alors que les escargots sont sur la terre, il y a un ou deux pots de terreau. Ce sont des pots de jardinage et du terreau du commerce, rien de bien compliqué (attention cependant au terreau qui doit être exempt de produits chimiques).

Vous ne vous êtes pas demandés "mais à quoi cela peut bien servir?"... Manque de curiosité évident! Ou alors vous vous l'êtes demandés mais vous n'avez pas osé me demander...ça doit être ça, en tout cas, je vais garder cette version.

Bref, je vais y répondre quand même...

Ces pots servent aux escargots à pondre. Et oui, l'escargot pond des œufs, entre 50 et 100 par ponte. Il va creuser avec sa bouche (je ne suis pas sûre, il faudrait que je regarde dans mon super manuel mais il est à l'étage et j'ai un peu la flemme...je vous reconfirmerai tout ça dans la journée), former un tunnel avec une cavité au bout où il va déposer ses œufs. D'où l'intérêt du terreau qui est assez meuble, et donc plus facile à creuser. Le must est de le mélanger à du sable, alors là, nec plus ultra pour l'escargot.

Quand il pond, pour ma part, j'ai l'impression de l'entendre (genre, plop!), mais ma moitié se fout de ma gueule quand je dis ça, donc je vais me taire.

L'escargot reste bien 12 à 24h la tête en bas, et quand il a fini, referme le tout avec un bouchon de mucus et de terre (re-berk). A savoir, si vous avez toujours suivi, que, normalement, deux escargots vont pondre pour chaque accouplement, autant vous dire que c'est la guerre des places. Dans mon petit parc, ils pondent n'importe où car ils ne sont pas du tout éduqués et que la terre est encore assez meuble.

Bientôt les bébés!!

escargot qui pond

escargot qui pond

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #L'élevage d'escargots

Repost 0

Publié le 29 Août 2015

Ce que vous attendez tous ... la reproduction!

Si vous avez tout et tous suivi, vous avez maintenant un beau parc avec des beaux escargots...Mais le plus marrant dans l'élevage, c'est qu'ils vous fassent des petits bébés, qui grossiront, grossiront, grossiront - peut-être pas autant mais c'est déjà ça de pris - !!

Avant toute chose, savez-vous que l'escargot est hermaphrodite? Késako?

Chaque escargot porte un appareil génital femelle et un appareil génital male. Il ne peut cependant pas se féconder tout seul, ce serait de la triche (puis ça donnerait des trucs chelou!).

Il faut savoir aussi que l'escargot est très difficile en conditions optimales de reproduction.

Vous, il vous faut lumière tamisée, musique douce, repas de gala, etc, avant de vous lancer... ben lui, c'est pareil! En un peu plus réalisable pour l'éleveur : température idéale de 18-20°C, humidité relative de 80%, 16 à 18 h de lumière par jour.

En mode professionnel, une salle est dédiée à la reproduction où toutes ces conditions sont remplies et l'éleveur sert de ... porte-chandelle ;o) . héhéhé.

En mode amateur, moi, actuellement, tout s'est fait, par chance, dans mon petit parc. Vu toutes les conditions, vous me direz, ça a pas du être de la tarte... mais je suis trop forte !! Non, en fait, quand il a commencé à faire moins chaud et plus humide la nuit, le parc ressemblait à un baisodrome (pardon pour la vulgarité).

Il n'y a pas trop de préliminaires de ce que j'ai pu constater (un peu de voyeurisme ne fait pas de mal). Les deux escargots se frôlent, se collent l'un à l'autre, et là, l'horreur commence!

Et je mâche mes mots! Un dard sort pour rentrer dans l'orifice de l'autre, tout cela avec des bruits de succions un peu exagérés par la quantité de bave dégoulinante... bref, berk ! Et ils restent collés comme ça quelques heures. Puis se séparent comme si de rien n'était ... sauf que les deux pondront deux semaines plus tard!

Je vous ai mis une petite photo en dessous, où on voit un peu les dards qui pointent...avant la véritable scène d'horreur.

Je vous laisse avec ces images féériques que je vous ai mises dans la tête...

Deux escargots commençant leur approche.

Deux escargots commençant leur approche.

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #L'élevage d'escargots

Repost 0

Publié le 28 Août 2015

Petit parc dans le jardin, du fait-main!

Petit parc dans le jardin, du fait-main!

Je sais qu'hier je vous ai mis l'eau à la bouche et que vous avez passé une nuit épouvantable en vous disant : "Mais comment on élève des escargots?".

Et comme je suis gentille et que je vous souhaite de bien dormir, sur vos deux oreilles, je vais répondre à vos interrogations, petit à petit.

Déjà, précisons que, ce dont je vais parler ici, est l'élevage test que j'ai fait, avec ma moitié (c'est celui qui a construit le petit parc de ses petites mimines), dans notre jardin. Ce n'est, en aucun cas, un élevage professionnel! Ce dernier, vous le verrez quand je l'aurai... je vous préviendrai bien sûr ;o).

Bref, l'élevage, si on le considère dans sa graaaande globalité, part de la reproduction des escargots à l'abattage (oui, c'est barbare, mais on élève pour une finalité, non?), en passant par l'engraissement, l'engraissage, les deux se disent.

Pour mon élevage test, ce fut plus rapide, nous avons ramassé les escargots dans les petits chemins par chez nous, après le 1er Juillet (avant, pas le droit ! Période de reproduction oblige).

Au début, je les ai mis dans une jardinière verte, toute con, euh, banale ;o), mais les escargots grillaient, les parois chauffaient vite. Donc, la moitié a mis les mains dans la bave et a monté ce petit enclos (c'est mimi :o) ).

Il faut juste un peu d'eau, à manger (ce que vous trouvez : pomme, courgette, salade, pissenlit, etc) et penser à les pschitter le soir quand les températures sont un peu hard (un pschit pschit avec de l'eau du robinet ou du récupérateur d'eau si vous avez fera l'affaire). ça, c'est juste la partie d'engraissage, en fait (comme tout élevage où on parque des animaux et on les gave ;o) ).

Et voilà, vos enfants peuvent s'éclater avec ça !!

PS : vous pouvez aussi faire un élevage d'escargot dans un aquarium, mais il faut penser au nettoyage!

Pour ma part, l'élevage test continue après ça mais ce sera pour un autre jour...

Parc avec moustiquaire pour ne pas qu'ils se fassent la malle !

Parc avec moustiquaire pour ne pas qu'ils se fassent la malle !

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #L'élevage d'escargots

Repost 0

Publié le 27 Août 2015

Et maintenant... pourquoi les escargots?

C'est vrai... ça a l'air totalement pas intéressant du tout ... et pourtant!

Il faut savoir que la plupart des gens commencent à se dire :"je veux créer mon entreprise" et après, ils réfléchissent à "quoi?" ... ça a l'air insensé mais c'est comme ça!

Ben moi, c'est l'inverse.

J'avais déjà bavé ( ;o) ) dans ce domaine en 2004 mais sans vraiment me dire que j'allais un jour en faire mon métier...

Mais au fur et à mesure des recherches (car il fallait faire un rapport de stage comme pour tous les stages super intéressants où il y a plein de choses à dire, hum hum), et des rencontres - ce sont les rencontres qui tracent votre chemin -, je me suis dit .... ben rien du tout, c'était trop tôt!

J'avais rencontré des éleveurs, une éleveuse surtout, très gentille, à Corps-nuds (35, pour les ignares) qui m'avait tout expliqué et tout montré. Mais, c'était trop tôt aussi.

Bref, c'est au détour d'une période de chômage où je me suis dit -et là, oui-, pourquoi pas?

J'ai fait une journée pôle emploi "création entreprise", en 2008 ou 2009, qui m'avait un peu remise à ma place, car si vous n'avez pas de fonds, pour eux, vous ne pouviez rien faire... donc c'était encore trop tôt.

Mais la graine avait germé... et quand ça germe, ça reste là, enfoui, et ça attend le bon moment. Et le bon moment est enfin arrivé!

Alors pourquoi?

C'est un métier de valeurs : le respect de la nature, le vrai, vous vendez les produits que vous avez fabriqué de vos petites mains, l'humilité, si ça ne marche pas, il y a de fortes chances qu'il faudra se remettre en question, de proximité, les petits élevages et petits producteurs vivent des marchés locaux, de confiance, il faut espérer que quand vous avez vendu, vous revendrez aux même personnes, etc.

Le choix de l'escargot, c'est aussi une façon de faire passer un message. Peu de gens savent qu'il y a, à moins de 100km de chez eux, un éleveur d'escargots. Et c'est dommage! Ce sont des bons produits, beaux, sains, et pour lesquels quelqu'un a mis de l'amour et de la sincérité dedans.

C'est original, attractif, complet, et je suis sûre que je pourrais vous trouver encore plein d'autres adjectifs hyper valorisants!! Mais je vais m'arrêter là car les articles les plus courts sont les plus faciles à lire (sinon, c'est ch... euh, embêtant). ;o)

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Repost 0

Publié le 25 Août 2015

Pourquoi l'escargot des vignes?

Pourquoi ce titre?

Non, pas pourquoi l'escargot... je reviendrai là-dessus dans un autre article, plus tard, demain...

Pourquoi l'escargot des vignes ?

Parce que ce projet est projet de vie, et donc un projet de 2, voire 2 et 1/2 aujourd'hui...

Et comme je ne suis pas toute seule à me lancer là dedans, ce titre met en avant notre futur !

L'escargot et les vignes ... voilà, tout est dit !!

PS : la photo correspond à une vigne escargot

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Repost 0

Publié le 25 Août 2015

Comment tout a commencé...

Le premier article de ce blog sera un article de présentation...rapide, synthétique ...

Je sais, cela peut paraître ch..., pardon, rébarbatif, mais cela permet de comprendre le pourquoi du comment, et c'est important.

Ma formation, euh, mes formations ... ne me dédient pas à ce que je vise aujourd'hui : monter mon élevage d'escargots et mon atelier de transformation pour satisfaire les papilles du plus grand nombre en escargots français -petit intermède sur "mangez français" ! -.

Bref, après quelques accidents de parcours, euh, expériences très enrichissantes ;o), un licenciement économique a eu raison de moi (qui m'a bien arrangé soit dit en passant mais chhhht!).

Après cette opportunité et grâce à mon super CV, j'ai eu quelques entretiens téléphoniques et physiques (en vis à vis, face à face quoi)...

Le dernier fut celui de trop! Vous savez, ce genre de situation où vous savez que vous n'êtes pas du tout à votre place. Pourtant, je correspondais au profil, la boîte me plaisait (je pensais), et ben non! ça ne l'a pas fait du tout, du tout! Je vous passe les détails sordides et embarrassants, quoique c'est marrant ... mais je vous les passe.

Au final, je suis rentrée chez moi, je me suis inscrite à un atelier : "Quel métier pour moi?" de http://laplacedesmetiers.com et je me suis faite une raison.

Il est temps de changer !

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Repost 0