Articles avec #la creation ou reprise tag

Publié le 7 Mars 2017

Un peu de lumière sur ...

Je voulais mettre un titre un peu provovateur mais je n'ai pas osé à cause du contexte ... La Maison du Suicide Agricole ... Oooooooooh, mais ça a les mêmes initiales qu'un organisme que je cotois maintenant tous les jours ... La MSA !! LA Mutualité Sociale Agricole...

Pour ceux qui n'ont jamais approché le monde agricole, kezaco?

Pour les autres, je vois le sourire se dessiner sur les lèvres, genre un peu ironique.

Bref, c'est bien de cet organisme que je vais vous parler. 

Il faut savoir qu'à partir du moment où vous créez votre entreprise, vous appartenez à un régime de protection sociale spécifique et pour les agriculteurs, c'est la MSA. 

Quand le monsieur est venu la présenter au stage 21h du PPP (plan de professionnalisation personnalisé), ça avait l'air trop sympa. Tu as tout au même endroit, un guichet unique pour la CAF, les APL, la sécu, retraite, etc.... etc.... youhouhou...

et puis... c'est le drame.

Donc, je vous raconte mes péripéties avec la MSA... vous comprendrez mon léger énervement face à cet organisme. 

Attention! Ce n'est pas contre les gens, je ne les connais pas! 

Donc, il faut savoir que j'ai créé mon entreprise en 01/2016 pour une raison précise... que moitié puisse démissionner de sa boîte avec les allocations car ôh joie! il était dans une boîte tellement compréhensive qu'elle lui a fait comprendre qu'ils ne feraient aucun effort pour faire une rupture à l'amiable. 

Bref, donc à partir de 01/2016, la MSA est venue vers moi pour me demander quoi/comment/où/pourquoi. Tout ça par courrier qui arrivait à la mauvaise adresse et donc que je recevais parfois 2 ou 3 mois après avec des informations pas claires sur ce qu'ils voulaient et un espace privé sur leur page internet qui ne sert apparemment pas pour eux. En 2017, on communique par courrier postal ! 

Je vais mettre en parallèle le pôle emploi pour que vous voyez la différence de communication et d'échanges. 

Je rentre en formation de Février à Juin 2016. 

Fin Juin 2016, je vais voir la Pôle emploi car j'ai ouÏ dire que je pouvais avoir des soucis si ils recoupaient la création de l'entreprise avec les allocations...patati patata... J'ai discuté avec une dame pendant un petit moment, qui m'a fait faire des papiers, écrire une attestation comme quoi je n'ai pas de revenus pendant pfffffff.... tout ça et donc que je demandais à conserver mon allocation (qui m'aidait pour ma boîte soit dit en passant). 

Le pôle emploi 1 - MSA 0 

Pôle emploi m'a entendu, conseillé, aidé et fait au mieux, je n'ai eu aucun souci !

Et puis, un jour, je vais à la pharmacie, et elle me dit : un problème avec votre carte vitale, non reconnue. "Tiens, bizarre"

Je vais sur AMELI.fr, tape mon numéro de sécu et "vous ne faites plus partie de cet organisme" ou "numéro inconnu", je ne sais plus. J'envoie un mail, ma spécialité. Réponse rapide : "vous n'êtes plus affilié chez nous mais à la MSA". 

Un mail à la MSA qui me répond qu'effectivement, cela paraît plus simple vu les circonstances que je sois affiliée à la MSA et plus à la sécu. Mouais. Donc, pas le choix, je mets ma carte vitale à jour et je suis affiliée à la MSA. 

Mais toujours à la CAF pour mon fils. 

Quelques jours plus tard, je reçois un courrier parti il y a 2 mois de la MSA, comme quoi mon entreprise allait être radiée car il manque des infos sur les papiers. Aaaaaaaah, c'est beau l'administration qui t'envoie un courrier POSTAL pour des informations URGENTES! 

J'envoie un mail avec les pièces et tout. Plus de nouvelles. Parce que vous ne savez jamais si oui ou non ils prennent en compte vos mails. Donc, je leur envoie un mail pour leur demander s'ils ont bien reçu mon courrier, traité leur problème et si c'est ok. Réponse "oui". 

Pfffffff

Donc, je suis au chômage pour mon ancienne activité salariale et je cotise en tant que cotisant de solidarité à la MSA en tant qu'exploitante. 

Je vous passe les demandes complètement loufoques "nous n'avons pas votre RIB" alors que ça fait 6 mois qu'ils me font des remboursements, le passage en douce de moitié à la MSA pareil ni vu ni connu avec mon fils qui a disparu des cartes vitales, génial!, les conseils HYPER logiques, si vous êtes encore à la CAF, restez à la CAF. "Mais, je comprends pas, le guichet unique, et tout?" 

Et arrive le congé maternité. Et là, c'est le drame. 

Il faut déclarer au pôle emploi que vous êtes en congé maternité. Ils envoient alors l'attestation à la MSA et la MSA prend en charge le remboursement des allocations, comme tout salarié, la sécu et sa boîte.

1er courrier de la MSA : Etant cotisant de solidarité, vous ne pouvez prétendre aux indemnités

2eme courrier de la MSA : Nous avons bien reçu l'attestation du pôle emploi, donc nous vous prions de nous envoyer les 3 derniers bulletins de salaire de votre emploi (pour le calcul des indemnités soit dit en passant)

3eme courrier de la MSA : la loi ne nous autorise pas à prendre en charge les indemnités des cotisants de solidarité. Voyez avec la CPAM.

Alors, c'est qui le patron? 3 courriers = 3 personnes différentes qui traitent le dossier!!

C'est eux qui m'ont viré de la CPAM !! Et c'est à cause d'eux que je me retrouve sans rien !

Bravo MSA !! Bravo pour l'encouragement à l'installation ! Bravo à votre soutien aux agricultrices! Bravo à votre compétence de communication !! Bravo à votre compétence d'adaptation !! C'est cool!! Au moins, ça met les pendules à l'heure! On peut compter sur vous !

Bravo! Bravo!

Je comprends tellement pas qu'on puisse être aussi c.... que ça me dégoûte !

Je vais respirer un coup et m'arrêter là car sinon je deviendrai vraiment méchante !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0

Publié le 24 Février 2017

ça me rend dingo!!

Hello les intéressés de la carapace, ou des aventures d'une allumée qui souhaite s'installer de nos jours ...

C'est marrant comme tant que vous n'entrez pas dans le mic-mac de l'administration, vous ne prenez pas toutes les dimensions de sa folie. Vous connaissez Les douze travaux d'Astérix? Quelle culture vous me direz... Oui, chacun la sienne ;)  Obtenir le laissez-passer A38 dans la maison des fous ...  Cela reflète vraiment l'administration et la paperasse qu'il y a à faire dès que vous voulez enregistrer/demander des autorisations/etc. 

Bref, me voilà lancée dans une course contre la montre efrénée avec (contre?) l'administration!

Je vous explique... Je souhaite m'installer et "profiter" de la Dotation Jeunes Agriculteurs. Certains diront que ça ne sert à rien, c'est la police, on les a toujours sur le dos après ça ... oui, je conçois car ce n'est pas que 15000€ que vous touchez, non, non. Ces 15000€, vous les touchez car vous montrez pa-patte blanche pendant 4 ans en respectant tout ce que vous aviez écrit dans le dossier : investissements, quand où comment, chiffre d'affaires, quand où comment, charges, et j'en passe et des meilleurs. Des contrôles pour bien vérifier que vous êtes dans les clous que vous aviez écrit dans le dossier, des tenues de comptabilité strictes et validées, etc. 

D'un côté, cela me paraît logique qu'on ne vous donne pas des sous pour faire mu-muse avec... il y a eu des abus et ben, faut resserrer la vis aujourd'hui. 

Aujourd'hui, je suis cotisante de solidarité. Je vous passe le "du coup, j'ai droit à rien du tout alors que je ne touche rien du tout donc je suis pas vraiment patronne ni salariée donc mon congé maternité, dans le cul Lulu - pardon, mais ça m'énerve qu'il y ait des incohérences comme ça dans le système)... je m'égare... Mais si vous voulez des détails...en gros, je suis cotisante parce que j'ai un niveau d'heures ou de chiffre qui me permet de ne payer "que" 330€ de MSA, (bien sûr, cela ne correspond pas trop à la réalité mais généralement, tu ne peux pas payer tes 3300€ de cotisations dès la première année) ça vous paraît logique? Ben , pas à eux. Bien sûr, tu peux continuer ton job et commencer petit à petit, bien sûr, tu peux chercher un mi-temps pour compenser. Mais pendant que tu cherches ton mi-temps ou ton job, ben, t'as plus le temps pour ton activité. Tu suis? Bref, très bien pensé, bravo l'administration !! Donc tu veux te lancer, t'as pas une tune, c'est pas grave, on t'en prend et on t'enfonce avant ! Faut s'accrocher ! Ou avoir un super banquier qui croit en toi, t'avance ta trésorerie, ta tva, tes investissements... euh, comment te dire? Ils sont pas cons les gars ! Ou des super potes qui te donnent des sous via une plateforme pour que tu puisses débuter ;) hé c'est moi !!

Bref, petit moment d'égarement ...

 

 

ça me rend dingo!!

Donc je disais pour la DJA... 

Pour le dépôt du dossier pour la DJA, il faut présenter son plan économique qui justifie une rentabilité au bout de 4 ans. En gros, tu peux te verser un smic je crois au bout de 4 ans. Déjà dans la réalité, quel agriculteur peut dire qu'il touche au moins le smic?? 

Bref, passons. 

Sauf que pour monter ce dossier et ce prévisionnel, il te faut des chiffres d'investissement. Hors, dans tes chiffres, il faut que tu intègres si tu veux construire un bâtiment d'élevage, avec atelier et tout ça. Sauf que si tu veux construire sur un terrain agricole, il faut viabiliser le terrain si tu veux de l'eau et de l'électricité (bon, yen a qui te diront que non, tu peux débrouiller sans, une éolienne et un récupérateur et voilà... mais vu les quantités dont j'ai besoin, cela ne suffira pas à m'éclairer). Et pour avoir tes coûts de viabilisation, ben, il faut déposer le permis car ils veulent plus te faire (ou alors ça dépend des instances) une estimation de coût de viabilisation juste sur un CUb (et oui, pour la DJA, à la base, un CUb positif suffit). Et donc, il faut que tu déposes un permis pour ton bâtiment. Comme t'es super fort en dessin, ben tu dois prendre un archi pour qu'ils te fassent les plans et les dessins mais il fait juste le strict minimum car tu l'as payé que pour déposer le permis. Donc pas de nomenclature de matériau, de machin et de bidule. 

Et en plus, comme tu as une partie accueil public avec la boutique (tant qu'à faire, autant tout penser dès le début, sinon, ça ne sert pas à grand chose de se dire je vais faire un bâtiment mais pas une boutique), il te faut tout un dossier sécurité et accessibilité pour le public (sachant que tu vas accueillir 10 personnes par jour max, la plupart du temps, dehors...enfin bref. Donc, il faut rajouter l'étude du bilan thermique de ta surface qui accueillera le public si surface > 50m² et en plus, 2 mois dans le délai du permis de construire.

Et c'est pas fini...

Si tu  rencontres des constructeurs pour qu'il te fasse un devis (c'était le but à la base aussi), il te faut beaucoup de patience, car sans nomenclature, ben ils peuvent rien faire... 

Bon là, vous vous doutez que la soupape ne retient plus grand chose à 2-3 semaines de l'accouchement ! ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerve !!

Et à côté de ça, on te dit (et ils ont raison), il faut que tu te reposes, il ne faut pas que tu t'énerves, penses au bébé... 

Mais quand les charpentiers te regardent avec des yeux désolés, voire en soupirant, et qu'ils te disent, mais il faut définir votre projet avec un bureau d'études. 

ça me rend dingo!!

whaaaaaaaaaat?

Alors, on ne s'est pas compris, je crois. Je monte le dossier pour la DJA. J'ai déjà payé un archi et j'ai déjà du déposer un permis alors que je ne suis même pas sûr du résultat... et là, vous me demandez de payer un bureau d'études pour chiffrer mon bâtiment parce qu'il manque pleiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin de données sur mes plans?  

Quand tu sais pas à quoi t'attendre, là, t'es servi... bien servi même !

Puis c'est pas fini, on t'en rajoute. Moi, j'y connais rien dans la construction, le bâtiment, qui fait quoi, où, comment, à quel moment, pourquoi? Je sais pas moi, quand tu veux une maison, tu demandes une maison, le constructeur il se dém.... et voilà. J'avais en tout cas l'impression que mon père travaille comme ça.

Bref, on te demande et c'est qui votre électricien, votre maçon, votre plombier, etc???

Et vous voulez quoi comme bardage, isolant, sol, mur, plafond, ...?

Mais je croyais que dans votre métier, on pouvait conseiller...Oui, mais sur le permis, ça doit être écrit, pour que vous ayez le permis, vous avez dû le définir avec l'archi par rapport à l'esthétique, etc. 

Et ben NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!!!

Heureusement, il y a des gens patients, qui t'expliquent, qui prennent sur eux (en même temps, vu le coût du projet, ils peuvent quand même!!). 

Donc voilà, aujourd'hui, j'en suis là. Le permis est déposé avec des plans pas finis, pas de nomenclature, un bilan thermique donné à l'arrache, et j'en passe et des meilleurs... donc pas sûre du tout qu'il soit accepté et pas un chiffre pour mon plan économique pour le dossier DJA. 

J'espère juste et je croise les doigts, que le permis va être instruit rapidement pour que j'ai son accord (ou non, mais je veux pas non ou alors que si qq chose ne va pas, ils me le disent avant de donner un avis définitif) dans les temps pour déposer le dossier DJA. 

 

ça me rend dingo!!

Je suis sûre qu'il y a plein de gens qui vont me dire t'aurais dû faire comme ça, ou comme ça, t'aurais dû demander à un tel ou un tel, t'aurais pas dû dire ça, ....

Ce qui est fait est fait. J'avance comme je peux, aujourd'hui, je roule plus que j'avance d'ailleurs mais je fais ce que je peux avec ce que je sais. J'en apprends tous les jours, il faut le voir d'un oeil positif et je sais que je ne suis pas seule. 

PS : après relecture, je me rends bien compte que ça part dans tous les sens, mais finalement, ça représente bien ce que je suis en train de vivre alors, bon courage pour la lecture ! :)

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2016

J'en bave

J'en bave

Hey Hey!

Vous pensez peut-être que je me tourne les cornes..euh les pouces?

Non, bien sûr que non!

J'ai la tête pleine de chiffres en tout genre. Je suis dans les devis. A droite, à gauche. Pour une serre, pour une haie, pour une graine de radis. Bref, je demande le coût de tout pour tout. Ça me fait suer...

Alors, pourquoi? D'après vous?

Je vous avais parlé d'un parcours à l'installation pour les jeunes agriculteurs.

Voilà, si vous avez un peu de mémoire, je suis au début du parcours.

Les cornes dans les chiffres!

Pour que vous voyez et imaginiez un peu à quoi cela ressemble, je vous mets le petit schéma qu'ils nous distribuent et qu'ils nous présentent au début.

"Ce n'est pas pour vous décourager" qu'ils vous disent.

Vous avez intérêt à être bien accroché à votre projet parce que vous allez en voir et en entendre des vertes et des pas mûres!

1er constat : c'est long et ce n'est que de la paperasse (un peu de réflexion, si peu)

2ème constat (qui n'apparaît pas toujours sur le schéma) : tout se fait en parallèle, donc vous devez penser à tout tout le temps, et surtout à penser les bons dossiers au bon moment si vous ne voulez pas qu'une subvention vous passe sous le nez par oubli

3ème constat : la plupart, voire la majorité des jeunes agriculteurs que vous allez croiser vont vous dire "ça ne sert à rien, c'est hyper contraignant, tu gagnes rien, ça te coûte des sous...bref, réfléchis à 2 fois avant de t'y engager!"

Sortez le mouchoir ...

4ème constat : la législation changeant souvent, surtout en ce moment, selon la date à laquelle vous allez poser votre dossier, des choses seront caduques et pourront interférer sur la qualité de votre dossier.

Vous pouvez pleurer ...

5ème constat : Il faut savoir que dans promesse des baux, ou dans dossier d'instruction, il faut un CUb (Certificat d'Urbanisme opérationnel) positif. Ce qui veut dire qu'il faut que vous preniez en compte, dans les délais affichés, que la DDTM (Direction Départementale du Territoire et de la Mer) peut vous refuser ou vous redemander de potasser un de vos documents pour le CUb. Ce qui peut rallonger vos délais de 3 à 6 mois.

Tiens, souffle ...

6ème constat : Beaucoup d'interlocuteurs différents.

Accroche toi à ton mouchoir, tu vas encore en avoir besoin...

7ème constat : Lors de la demande du Cub, on peut vous reprocher de ne pas être affilié à la MSA et de ne pas être agriculteur à titre principal ou de ne pas avoir la capacité professionnelle agricole. Alors que le parcours PPP vise à obtenir la capacité professionelle agricole et que le parcours vise à s'installer et à s'affilier en tant qu'agriculteur proncipal.

Tu veux du paracétamol ? ...

8ème constat : Le coût de tout le parcours peut monter à plus de 2000, voire 3000€...peut - être plus ... 1/3 à 1/4 de la Dotation des Jeunes Agriculteurs (DJA) pour laquelle on se donne tout ce mal.

Tu veux de l'ibuprofène en plus?

9ème constat : Il faut un bureau assez grand, un ordi assez puissant et une bonne imprimante pour pouvoir étaler tous les papiers dont vous aurez besoin...ce qui a un coût aussi. (je ne trouve plus rien sur le mien alors que c'est un bureau d'angle, fait maison, mais d'angle)

Un valium?

Bon, ok, j'exagère un peu. Il faut prendre en compte que nous sommes bien accompagnés et que dès que nous avons besoin d'aide ou de conseils, la chambre d'agriculture nous aide.

Si j'en reviens aux devis, je dois chiffrer tout mon projet pour faire un business plan, présentable aux banques. J'en ai déjà un grosso-modo, et plusieurs chiffres, mais là, je vais directement dans le coeur du sujet, pour être aux centimes près.

Je veux que ça me serve de base pour les prochaines années qui vont suivre. Je saurai mois par mois où je me situe.

Et en parallèle de tout ça, j'ai bien confirmé mon inscription à ma formation, financée par la région Rhône-Alpes, je cherche des financements (pôle emploi ou région) pour l'hébergement et le transport pour aller à la formation (5h de route), j'ai re-rédigé mon CUb pour l'achat du terrain, je cherche une serre et je m'occupe du parc que je dois monter en Avril pour ma première saison, grâce à vous.

Si vous connaissez des gens qui ont des serres à vendre (500m² environ), pas trop chères, dans le sud, du bois non traité, en planches, des graines bio, des cuves pour récupérer l'eau de pluie, n'hésitez pas à passer mes coordonnées !!

Prochain bulletin quand le mal de tête sera passé. ;)

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0

Publié le 17 Novembre 2015

EbauchesEbauches

Ebauches

Bonjour à tous!

Vous avez 2 minutes?

Merci, vous êtes mignons !

Je vous présente la première et l'actuelle ébauche de mon logo...

Pouvez-vous me dire tout ce qu'il vous passe par la tête en les voyant ?

Je suis très critique donc je ne vois que les défauts ... Alors que c'est mignon comme tout et que mon étudiante de Créme de la Créme est déjà à son énième reprise (elle va me tuer).

Alors ne soyez pas avares de mot et dites-moi!

Après tout, vous serez mes premiers clients ! Mais il faut que ça en attire d'autres !

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0

Publié le 6 Novembre 2015

TGV... regardez-bien !

TGV... regardez-bien !

Figurez-vous que j'ai confié la confection de mon logo à "la crème de la crème". Je suis in, c'est un truc à la mode.

En fait, le concept repose sur un "entremetteur". Il met en relation des étudiants de grandes écoles avec des TPE/PME/Start-up, qui n'ont pas forcément les moyens d'investir de grands moyens dans leur com'.

Du coup, si tout se passe bien, vous avez un beau logo tout beau tout neuf, pour pas trop cher.

Je ne vous mets pas ce que j'ai payé car je ne sais pas trop si j'ai le droit de le publier, mais dites-vous bien qu'avec mes peu de moyens, ça vole pas haut.

Donc, j'ai une G.E., gentille étudiante, qui travaille actuellement sur mon logo. Je lui ai donné quelques précisions sur ce que je voulais, à quoi il allait servir. Elle doit me faire trois propositions, et puis, je choisirai!

Bien sûr, vous aurez droit de vote. Vous aurez même le droit de dire que tout est moche (mais je ne veux pas vexer la G.E., je ne lui dirai pas comme ça).

La base de mon logo, je vous l'avais déjà présenté, et je l'avais mise sur mon projet de miimosa, c'est ce petit croquis, que j'avais moi-même esquissé... ce n'est pas du grand art, mais c'est un début!

Un logo de rêve !

Donc, voilà, crème de la crème, j'attends la cerise sur le gâteau !

PS: TGV à l'envers, c'est un escargot !! ;o)

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0

Publié le 27 Septembre 2015

L'appel solidaire se prépare...

https://www.miimosa.com/

Vous ne connaissez pas?

Je vous le dis tout de suite, il va falloir vous familiariser avec!

Pourquoi?

Parce que l'appel est lancé!

Vous me lisez, vous me suivez, vous me soutenez... alors, participez!

Que ce soit 5€, 10€, ou plus, tout m'aidera à planter un radis, acheter des bébés, planter de la maille, tout !

Le projet est en cours de validation par l'équipe de Miimosa, mais dans 7 jours ouvrés, il sera sur votre ordi, sur les réseaux, et là, à vos souris, et je veux que ça grimpe et que ça frise le jackpot !!

Bien sûr, c'est de la blague, enfin, pas tout, mais un petit euro, même symbolique me fera chaud au coeur.

Je vous le dis d'ores et déjà, merci!

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0

Publié le 9 Septembre 2015

Pour ceux qui suivent et attendent avec avidité la suite des aventures, sachez que la visite fut pleine de réflexion, questionnement, remise en question, émerveillement, ....

Pour ceux qui arrivent, mes vacances rimant avec futur projet de vie, nous visitions un élevage pour voir si ça collait, ...

Et paf, le chiffre!

Et re-paf, le chiffre qui fait mal!

Je ne le nommerai pas, de peur qu'il me hante encore et encore mais il est énorme ce chiffre... et plein de désillusion!

Ou pas...

Bien sûr que cet élevage vaut ce chiffre, estimé par une haute instance de notariat (hum hum, c'est pas eux qui prennent un % dessus aprés?), mais honnêtement, cela ne ressemble plus à un petit élevage artisanal... Une grande bâtisse de presque 200m2 (pas 200, sinon, il faut un architecte...), dont une salle de restauration, une grande cuisine toute neuve, une véranda qui donne sur les oliviers, une terrasse avec 2 grands feux pour faire cuire les cochons de lait, 4000m2 de terrain d'oliviers ... et cachées au milieu, 2 petites serres avec des escargots dedans...

Donc oui, cela vaut ce chiffre de la désillusion, mais mon rêve est ailleurs.

Je veux voir mes escargots se bécoter, pondre, se goinfrer, faire frémir les papilles, mais je veux surtout le partager avec les autres et leur faire découvrir cet univers fantastique du petit monde des escargots.

Donc non, pas de coup de coeur mais la confirmation que ça marchera!

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 31 Août 2015

L'accompagnement aux idées!

Pour les lecteurs assidus de ce blog, je voulais ajouter une rubrique sur l'accompagnement qui existe pour les créateurs ou repreneurs.

Je ferai des articles au fur et à mesure car pour l'instant, je n'ai pas terminé le cycle, mais je peux déjà vous en parler un petit peu.

Déjà, vous armer de motivation!

Ensuite ... avoir beaucoup de motivation!

Enfin ... garder et ne pas perdre sa motivation!

Voilà, c'est tout...

Non, je rigole, bien sûr! Mais, la clé, ce sera ça, la motivation!

Si jamais vous laissez entrer le doute, il ne faut pas le laisser vous submerger...

En gros, il faut que, quand vous avez une idée, et que celle-ci vous semble parfaite pour vous, vous la gardiez au fond de vous.

Pour savoir si elle vous correspond, il vous suffit de vous imaginer dans votre situation future, et là, si vous sentez votre cerveau qui fourmille et que vous avez le sourire aux lèvres, comme ça, sans raison, alors là, oui, c'est que vous devez allez jusqu'au bout! Vous êtes fait pour ça!

ça a l'air simple comme ça, mais c'est la base. Car chaque jour qui passera, parce que nous sommes humains avant tout, des questions vont venir vous assaillir, et si ce ne sont pas les vôtres, ce seront celles de votre entourage, celles des banques, celles des accompagnateurs, des inconnus, bref, ... à chaque instant, il vous faudra y croire!

Changer de vie n'est pas simple et ce n'est pas inné (toujours parce que nous sommes des humains, on est vraiment mal foutus!!). Il vous faut peser le pour et le contre, bien sûr, mais aussi, ne pas vous, ou votre famille, mettre en danger.

C'est pour cela qu'il existe des dizaines de solutions d'accompagnement, sur le net, dans des associations, au Pôle emploi, Chambres des métiers, etc.

Et c'est pour ça que je ferai quelques articles sur le sujet, pour vous motiver, et pour vous mettre sur le chemin!

Voir les commentaires

Rédigé par Axelle B.

Publié dans #La création ou reprise

Repost 0